MENU PRESSE
L'OISEAU BLANC D'INJAÏ DANS LE BLEU BRAÏMA

accueil
parcours
poèmes
critiques
presse
galerie
contact

Utopie infinie
à la croisée des cultures
interviews
lumières d'Afrique
l'oiseau blanc d'Injaï
le visage des anges
24 peintres pour un été
maromme

L'oiseau blanc d'Injaï dans le bleu Braïma

« Oukadje-oufadjaïle » Traduisez : l'oiseau blanc. Les racines de Braïma Injaï sont bien présentes dans ce tableau exposé à l'hôtel de ville. Le titre évoque d'autres horizons, une autre musique, un autre continent : l'Afrique.

Arrivé en France à l'âge de 17 ans, Braïma Injaï réalise la synthèse de deux cultures, de la Guinée-Bissau et de la France. Deux personnages fusionnant sur fond bleu. Un bleu très personnel - « mélange de trois nuances » - baptisé avec humour « bleu Braïma », que l'artiste décline dans ses compositions actuelles.

Racines

De son enfance en Afrique, l'artiste garde des valeurs et des souvenirs. « Je travaille sur le corps, l'être humain et son fonctionnement. Dans notre société, l'être humain est dépassé par l'aspect matériel de la vie. Je ne suis pas contre la richesse. C'est une facilité qui permet de mieux vivre, mais nous avons tendance à perdre de vue l'être humain », souligne l'artiste.

Loin de rejeter le fonctionnement de notre société européenne, Braïma Injaï a préféré la peinture à la sculpture - « trop utilisée en Afrique » - pour s'exprimer.

Liberté

A 40 ans, Braïma Injaï possède le recul nécessaire pour analyser les deux sociétés dans lesquelles il a vécu. Plus qu'un simple rappel de ses origines, l'Oiseau blanc se veut vecteur d'un message de liberté.

Le visage du personnage se métamorphose en oiseau et exprime l'idée du titre. Un clin d'œil à un nouvel espace de liberté que Braïma Injaï expérimente en France. « Ici, l'enfant ne cache pas qui il est, par coutume ou respect des plus âgés. Il a une cohérence, un espace de liberté différent de celui qu'il a en Afrique. L'oiseau représente la liberté de vivre et de s'exprimer en général », résume le peintre.

A la croisée des cultures, Braïma Injaï a trouvé un point d'équilibre, une mixité culturelle réinvestie de manière récurrente dans sa peinture.

Paris Normandie - Mercredi 21 juillet 2004

   
  © 2004-2005 Braïma INJAI - Tous droits réservés. Hébergement OVH.
Référencé sur www.art-culture-france.com